Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



25 septembre 2013

Causerie de MARY-ELLEN FRANCOEUR




Journée Internationale pour la paix, le 21 septembre 2013
 

Causerie de MARY-ELLEN FRANCOEUR, de Pax Christi/Antennes de paix à Montréal,         au rassemblement festif de la Pastorale sociale Côte-des-Neiges (Montréal)

C’est un grand plaisir d’être parmi un groupe de personnes qui ont un désir profond pour la paix. Nous sommes unis avec tous ceux et celles du monde entier qui ont un désir et un espoir semblable. Prenons un moment de silence pour être vraiment conscients de cette unité des cœurs. Nous pouvons être unis particulièrement avec toutes les personnes qui sont, en  ce moment même, au milieu de conflits et de guerres.

Est-ce que tout le monde se souvient de, ou connait le nom du pape Jean XXIII?  Quels sont vos souvenirs de ce Pape?   Est-ce que vous savez que cet homme saint et sage a écrit, il y a 50 ans, une encyclique très importante, Pacem in Terris, Paix sur la terre?  A ce moment-là, le monde était très fragile, en grand danger, et il a vu, clairement, que seulement l’effort de toutes les personnes de bonne volonté pourrait ouvrir et préparer un chemin pour la paix.  Alors, il a adressé son encyclique non pas seulement aux évêques, et aux chrétiens(nes), mais à toute la population du monde.  C’était tout à fait nouveau.  Pour lui, la paix doit être bâtie sur les grands piliers de Vérité, Justice, Charité et Liberté. Il reconnaissait comment l’Évangile nous interpelle à une spiritualité engagée dans le monde. Cette vision de l’Évangile était tout à fait nouvelle.

Antennes de paix/Pax Christi Montréal, a décidé, cette année, de célébrer le 50ieme anniversaire de l’encyclique Pacem in Terris en regardant de nouveau les signes des temps identifiés par le Pape Jean XXIII. Le Pape a reconnu des mouvements dans le monde comme les expressions de l’Esprit Saint, et nous pouvons voir les mouvements d’aujourd’hui de cette manière. Notre groupe a invité des auteurs québécois très engagés dans la société du Québec qui pourraient réfléchir sur les thèmes traités par le Pape, mais dans la perspective du Québec d’aujourd’hui. Les réflexions de ces auteurs représentent une conversation, une expression très honnête, intelligente, stimulante, provocatrice. Les articles sont présentés dans ce petit cahier Pacem in Terris – Paix sur la terre. Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui (Novalis, 2013).

Je voudrais donner un peu d’attention à quelques thèmes qui ont une importance de nos jours. Le pape Jean XXIII parle du droit de tout être humain de se déplacer dans son propre pays, ou vers un autre pays, c’est-à-dire le droit d’émigrer et d’immigrer. Le Pape parle aussi des réfugiés politiques, de leur vulnérabilité et de leurs souffrances.  C’est le rôle de l’autorité publique d’assurer l’accueil, la sécurité et la protection des droits de ces personnes vulnérables. Dans notre cahier, Janet Dench, qui travaille depuis plus de 20 ans au Conseil canadien pour les réfugiés, indique qu’il reste beaucoup à faire pour assurer un accueil et une vie juste et en sécurité pour les immigrants et les réfugiés au Canada et au Québec.

Ces jours-ci, avec l’introduction du projet de la Charte des valeurs québécoises, on doit se demander comment l’État, l’autorité publique, pourra faciliter le bien commun, l’égalité et la dignité de la personne, et assurer les droits des minorités dans notre société. Comment pouvons-nous tous et toutes vivre un accueil juste et vrai?

Le pape Jean XXIII parle aussi de la nécessité du désarmement.  Depuis l’apparition de l’encyclique, les États ont créé de plus en plus d’armements puissants et destructeurs. Beaucoup de populations vivent dans la peur avec la menace constante de ces armes. Ce n’est pas difficile de nommer tout de suite ces populations. Même ici, dans nos villes, nous vivons l’insécurité avec la présence facile des armes légères et les tragédies qui en résultent.  Un de nos auteurs, Claude Lacaille, parle particulièrement de ce thème dans son article, “Un appel à la sagesse, non à la militarisation”. Selon lui, au lieu d’une domination par les armes, et la militarisation, on doit travailler pour une justice sociale et une solidarité efficace avec les plus pauvres du monde. Un autre auteur, Jean-Claude Ravet, révèle les mensonges qui existent dans notre société. Nous voulons communiquer et croire que nous appuyons la paix et le développement des plus pauvres, mais, en effet, le gouvernement canadien coupe dramatiquement des fonds pour le développement. Aussi, le gouvernement canadien n’a pas encore ratifié le nouveau Traité pour le contrôle des armes qui a pour but de diminuer et de contrôler la vente des armes.  Ici à Montréal, on peut avoir honte qu’il y a, dans nos environs, plusieurs compagnies qui contribuent à la fabrication des armes nucléaires.

Le pape Jean XXIII invite tous les citoyens(nes) de bonne volonté, des citoyens(nes) qui désirent la paix, la justice, la vérité, à prendre leurs responsabilités pour le bien commun.  Aujourd’hui nous pouvons nous donner la main les uns les autres dans un geste de solidarité, et présenter nos désirs et nos demandes à haute voix à nos autorités publiques. Je vous invite à exprimer vos désirs et vos demandes.

Montréal, le 21 septembre 2013


19 septembre 2013

Communiqué



Le 21 septembre, Journée Internationale de la Paix

Montréal, 18 septembre 2013 – Sur le thème de l’Éducation à la paix proposé par l’ONU, Antennes de paix/Pax Christi Montréal soulignera la Journée Internationale de la Paix, le samedi 21 septembre,  en participant à une activité de Porteurs de parole aux stations de métro Pie IX et Mont-Royal, à Montréal. Six organisations se sont unies pour créer ce projet en 2013.  
Ø  Participez à l’opération Porteurs de parole sur le site: www.paix-21septembre.org 
Ø  Renseignez-vous sur l’histoire de cette Journée et découvrez la Fleur de la Paix et du Cessez-le-feu sur le Carton-paix ci-joint.
***
Antennes de paix/Pax Christi Montréal se joint également au rassemblement festif organisé par la Pastorale sociale du secteur Côte-des-Neiges qui débute à 15 heures, le 21 septembre, devant l’église Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal. Notre présentation portera sur le 50e anniversaire de la lettre de Jean XXIII sur la paix qui nous a incités à publier chez NOVALIS en 2013 : PACEM IN TERRIS – PAIX SUR LA TERRE. Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui.
***
À l’occasion de la Journée internationale de la paix, le 21 septembre, le Collectif Échec à la guerre, dont Antennes de paix fait partie, organise un rassemblement contre la montée du militarisme au Canada. Le rassemblement aura lieu à Montréal,  à 13 h 30, au Square Dorchester, à l’intersection des rues Peel et René-Lévesque (métro Peel ou Bonaventure). Autre occasion d’exprimer notre volonté d’orienter le développement en faveur de la paix.




6 septembre 2013

LE DIALOGUE, SEUL MOYEN D’EN FINIR AVEC LA VIOLENCE EN SYRIE



Pax Christi International est vivement préoccupé par les plus récents événements en Syrie.

 Tout en condamnant sans équivoque l’usage d’armes chimiques, utilisées par qui que ce soit, Pax Christi demande à tous les États de reconnaître la responsabilité et l’autorité du Conseil de sécurité des Nations Unies concernant cette violation flagrante du droit international et de la morale, et de travailler avec l’ONU pour accorder au peuple syrien la protection nécessaire – mais sans provoquer une escalade de la violence. Cela exige de déployer tous les efforts diplomatiques requis pour arrêter immédiatement l’envoi d’armes aux deux parties ainsi qu’à toutes les milices impliquées dans le conflit, et pour amener les parties en cause à une table de négociations. Plusieurs États ont alimenté le conflit armé par l’envoi d’armes dans la région; il est urgent que la communauté internationale coopère à l’établissement d’un embargo sur les armes et appuie sans équivoque un vrai dialogue qui est le seul moyen d’arrêter cette horrible violence.
  Une partie de la solution politique suppose qu’on envisage de déployer une force internationale d’interposition, non armée ou minimalement armée, pour sécuriser des zones de non-violence en Syrie et appuyer ainsi les Syriens engagés en faveur de la paix. Pax Christi invite aussi le pape François à joindre les chefs religieux chrétiens, musulmans et ceux des autres traditions pour réunir une délégation de croyants pour la paix qui se rendra en Syrie pour accompagner le peuple syrien en ce temps d’extrême danger et de souffrance.
  Pax Christi invite les leaders religieux - quelle que soit leur communauté d’appartenance – à employer leur autorité morale en privé et en public pour mettre un terme à la violence; plaider fortement pour une solution politique à ce conflit armé; supporter la création de zones de non-violence; encourager une campagne de prière, de non-coopération et d’expression publique pour une cessation immédiate de toute violence en Syrie.   
  Pax Christi International tient à exprimer sa profonde solidarité avec le peuple de Syrie. Nous prions pour vous tous qui vivez en Syrie, pour vous qui avez dû fuir le pays, vous qui avez perdu des êtres chers, vous qui êtes  terriblement inquiets de l’avenir, et d’une manière spéciale pour vous, courageux acteurs de paix qui avez su résister à la violence et avez recherché des changements positifs de manière non-violente.

Bruxelles, 29 août 2013
Pax Christi International
21 Rue du Vieux Marché aux Grains
Bruxelles 1000