Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



29 septembre 2014

Armes nucléaires

Voici deux documents d'intérêt:



Le Rassemblement canadien pour une convention sur les armes nucléaires presse les dirigeants canadiens à abolir les armes nucléaires

La première Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, qui aura lieu le 26 septembre 2014, est l’occasion d’attirer l’attention sur la présence des 16 300 armes nucléaires encore en existence et sur le besoin pressant de se mettre à l’œuvre à l’échelle internationale pour obtenir l’interdiction et l’élimination de toutes les armes nucléaires.

Le Rassemblement canadien pour une convention sur les armes nucléaires presse le gouvernement du Canada de mettre en œuvre la résolution de 2010, adoptée à l’unanimité par le Parlement, qui appuie le plan d’action en cinq points mis de l’avant par le secrétaire général de l’ONU pour un désarmement nucléaire axé sur une convention sur les armes nucléaires.

À la suite de la Convention sur les armes biologiques et de la Convention sur les armes chimiques qui interdisent actuellement la possession et l’utilisation des armes biologiques et chimiques, le moment est venu d’ériger un mécanisme législatif visant l’interdiction et l’élimination vérifiables, irréversibles et contraignables des armes nucléaires, qui constituent la pire forme d’armes de destruction massive.Un projet de convention sur les armes nucléaires existe déjà à l’ONU, et les trois quarts des États membres de l’ONU ont signifié leur volonté d’entreprendre des négociations d’envergure.  Le Canada se doit de se joindre à ce mouvement qui rallie la majorité des États du monde.

Des chefs d’État et des personnalités de la société civile réunis récemment en Norvège et au Mexique ont expliqué clairement quelles seront les « conséquences catastrophiques » qui menacent l’humanité dans le cas d’une utilisation accidentelle ou intentionnelle des armes nucléaires.

L’Union interparlementaire, la plus grande assemblée de parlementaires au monde, a récemment pressé les gouvernements à entamer des négociations en vue d’une convention sur les armes nucléaires ou d’un ensemble d’ententes en la matière.

Près de 800 lauréats de l’Ordre du Canada se sont joints pour demander au gouvernement du Canada de jouer un rôle de premier plan dans l’effort pour éliminer les armes nucléaires. Le Canada se doit de lancer une initiative diplomatique majeure à l’échelle mondiale pour promouvoir l’établissement d’un mécanisme global et contraignable visant à éliminer toutes les armes nucléaires dans un délai bien défini.

Renseignements : Gérard Snow, C.M. (506) 858-37 

---


Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires

26 Septembre 2014

Le Très Honorable Stephen Harper
Chambre des communes
Ottawa, Ontario K1A 0A6

Monsieur le premier ministre,

Les groupes dont vous trouverez la liste ci-dessous réclament urgemment votre appui pour la négociation d’une Convention des Armes Nucléaires. Selon le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), le Canada se trouve dans l’obligation de « négocier de bonne foi des mesures en vue de mettre fin à la course aux armements nucléaires ». Cette obligation a été confirmée par la Cour Internationale de Justice et réaffirmée au cours des conférences de renégociation du TNP.

Nous sommes reconnaissants pour la réduction de la quantité d’armes nucléaires et pour le bon travail effectué par l’AIEA pour vérifier et sécuriser le matériel et les technologies nucléaires. Mais nous sommes inquiets des 16 300 armes nucléaires restantes, sachant qu’elles représentent un risque quotidien d’explosion suite à une erreur humaine ou informatique. Une telle déflagration provoquerait une catastrophe environnementale et civilisationnelle, sans compter qu’un échange d’une centaine de missiles provoquerait l’hiver nucléaire et une famine mondiale.

Nous avons apprécié l’appui du Canada à la déterminante résolution adoptee par l’Union Inter-Parlementaire qui appelait les parlements à « travailler avec leurs gouvernements à éliminer le rôle des bombes nucléaires dans les doctrines de sécurité » et incitait « urgemment leurs gouvernements à engager des négociations pour une convention nucléaire ou à entreprendre un ensemble d’ententes menant à un monde libre d’armes nucléaires ». Nous avons été fort reconnaissants de la motion unanime adoptée au Sénat et à la Chambre des Communes en 2010 qui « approuvait les cinq initiatives sur le désarmement nucléaire proposées en 2008 par M. Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies, et incitait le gouvernement du Canada à entamer des négociations sur le désarmement nucléaire (…) et à mettre en œuvre une importante initiative diplomatique canadienne à l'échelle mondiale en appui à la prévention de la prolifération nucléaire et à l'accroissement du taux de désarmement nucléaire ».

Nous appelons donc le Gouvernement du Canada à :
1-  Signaler au monde entier la résolution canadienne à entreprendre des négociations en vue d’une Convention des Armes Nucléaires ou toute autre entente internationale sur les armes nucléaires.
2-        Appeler les États-Unis et la Russie à réduire l’état d’alerte de leurs armes nucléaires.
3-        Réclamer publiquement que tous les états membres de l’OTAN définissent les démarches successives qui les amèneront à souscrire aux obligations édictées par le TNP :
-     l’élimination du rôle des armes nucléaires dans leurs doctrines et politiques;
-    la fin du déploiement d’armes nucléaires dans les états membres de l’OTAN qui ne fabriquent pas d’armes nucléaires;
-    et enfin l’élimination négociée de toutes les armes nucléaires.

Quant à la première résolution, nous sommes d’avis que ces négociations ne doivent pas attendre la conclusion d’un Traité sur le Matériel Fissile. De même, ces négociations ne doivent pas attendre le résultat hypothétique de démarches « pas à pas » de la Conférence de Désarmement (CD). L’histoire de ces tractations « pas à pas » révèle un processus incroyablement lent : TNP1970, TICEN1996 accompagnés d’aucune négociation vers un désarmement nucléaire depuis ces deux dates. Voici certes une réponse inadéquate à la menace extrême envers la population mondiale que représentent les armes nucléaires. Comme le Canada a réussi à convaincre l’ONU d’aller de l’avant avec le TICEN, il pourrait exiger l’établissement par l’Assemblée Générale de l’ONU d’un comité ad hoc pour négocier une Convention des Armes Nucléaires et ainsi hâter leur réduction.

Sans aucun doute, l’élimination de cette menace extraordinaire, une tâche de la plus haute importance pour la prochaine décennie, représenterait un héritage de grande valeur pour votre gouvernement et l’humanité entière.

Sincèrement vôtre,

Beverley J. Tollefson Delong
Présidente du Réseau

Voici une liste des groupes qui ont endossé notre position avant le 23 septembre :

Les Artistes pour la Paix

Association Canadienne des Médecins pour l’Environnement / Canadian
            Association of Physicians for the Environment

L’Association canadienne du droit de l'environnement / Canadian             Environmental Law Association

Association canadienne pour les Nations Unies / United Nations Association -             Canada

B.C. Southern Interior Peace Coalition

Boundary Peace Initiative

Les Conférences Pugwash Canada, Conseil d'administration / Canadian   Pugwash Group, Board of Directors

Denman Island Peace Group

Group of 78 / Le Groupe de 78

Médecins pour la Survie Mondiale / Physicians for Global Survival

Mouvement Fédéraliste Mondial – Canada / World Federalist Movement –             Canada

Pacific Peace Working Group

Project Ploughshares

Religions for Peace Canada

Religions pour la paix Québec

Saskatoon Peace Coalition

Science for Peace 

The Simons Foundation

The Sisters of Service of Canada

Veterans Against Nuclear Arms  (Ont./Qué.)

La Voix des Femmes / Canadian Voice of Women for Peace




9 septembre 2014

Antennes de paix vous invite à célébrer la Journée internationale de la paix préparée en partenariat par cinq ONG



Vous trouverez en bas les flyers que vous pourrez imprimer et partager: 

- Vous pouvez mettre ces documents «.png»  sur le net (par exemple sur votre site internet) ou imprimer. Le deuxième peut être imprimer recto-verso pour ainsi faire un tract.