Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



10 mars 2017

La Semaine de la paix au Québec


 COMMUNIQUÉ
La Semaine de la paix au Québec sous le thème « Médiation, démocratie: une voix vers la paix!
Le cas de la République Démocratique du Congo »

Montréal, le 10 mars 2017.         Du 6 au 15 février, l’organisme Pax Christi Montréal /Antennes de paix, en collaboration avec plusieurs de ses partenaires, a organisé diverses activités dans le cadre de sa semaine de la paix. La Semaine de la paix est une tradition du réseau Pax Christi International, le mouvement catholique international pour la paix. Le principe est de rassembler, en une semaine symbolique au courant de l’année, diverses activités autour d’un même thème, et ce, dans plusieurs endroits d’une région. Cette année, les activités ont été organisées en solidarité avec la République Démocratique du Congo (RDC) qui est à un moment important dans sa marche vers la démocratisation.

De nombreux citoyens et citoyennes du Québec venus à nos activités publiques ont pu entendre, entre autres, les propos de madame Pétronille Vaweka Rutaya, experte en gestion des conflits à la Coordination Nationale de Stabilisation et Reconstruction (STAREC) en République Démocratique du Congo (RDC).

Travailleuse humanitaire et mère de famille, Pétronille Vaweka Rutaya est l’une de ces médiatrices qui s’est engagée pleinement pour rétablir la paix en Ituri, district situé au Nord-Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Pendant sept ans elle a mené avec succès des négociations avec des chefs de groupes armés qui terrorisaient la population.

Le 6 février au centre Afrika de Montréal, elle était la personne ressource lors d’une activité ciné-discussion avec la projection du film «À la poursuite de la paix» du cinéaste canadien Garry Beitel. Son film met devant les projecteurs le travail des médiateurs, des négociateurs ou des animateurs d'initiatives communautaires qui vont sur le terrain pour essayer concrètement de briser les cycles de violence. Garry Beitel en a rencontré plusieurs qui partagent avec une franchise rare leurs convictions et leurs désillusions, leurs méthodes et leurs visions dans un film résolument tourné vers l'espoir. À la fin de la projection, madame Pétronille Vaweka Rutaya a aidé l’auditoire à mieux saisir le contexte d’une médiation qui se déroulait en RDC.

Lors de deux conférences qui ont eu lieu à Montréal respectivement le 8 et le 10 février, Madame Vaweka et Denis Tougas, ancien coordonnateur de la Table de concertation sur la région des Grands Lacs africains, ont mis en exergue  les rôles que jouent les acteurs qui s’investissent dans la fabrication de la paix en RDC, notamment les ONG, les individus charismatiques et réseaux confessionnels, particulièrement l’implication actuelle de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) qui réunit les Évêques catholiques.

À Gatineau, au siège de l’organisme le « dépanneur Sylvestre», le public a été ému par le bouleversant témoignage de Pétronille Vaweka. Excellente conteuse, Pétronille  a évoqué des souvenirs des actions qu’elle a menées comme médiatrice entre des groupes armés pour mettre fin à la guerre qui sévissait dans sa région, l’Ituri. Éloignée de sa famille, au milieu des combats, des appels à l’aide venant des femmes victimes de vols et de viols, elle a trouvé la force de travailler sans relâche à la poursuite de la paix.

La Semaine de la paix s’est conclue par une conférence à l’Université Laval, en partenariat avec le groupe universitaire d’Amnistie internationale. À cette occasion, Pétronille Vaweka et Gaston Mumbere, auteur et initiateur du mouvement Paix au Congo, ont fait état de la situation actuelle afin de mieux aborder les méthodes efficaces de médiation, qui viennent combler le vide laissé par l’inefficace diplomatie traditionnelle. Madame Vaweka a partagé son expérience de médiation en RDC de 2003 à 2008, travail qui avait permis de faire cesser les violences de façon pacifique et durable.
Une tournée organisée en partenariat

La tournée au Canada, du 6 au 15 février 2017, de Pétronille Vaweka Rutaya a été prise en charge par les Antennes de paix à Montréal, organisme membre de Pax Christi International, en partenariat avec une dizaine d’organisations actives dans le domaine des droits humains, de l’éducation à la paix et à la solidarité internationale : à Montréal  le Centre justice et foi, l’Entraide missionnaire, le Carrefour foi et spiritualité, le Centre des femmes d’ici et d’ailleurs, le dépanneur Sylvestre à Gatineau, le groupe universitaire d’Amnistie Internationale de l’Université Laval à Québec, avec la collaboration de Voix et Couleurs Nouveaux Médias et la contribution financière de quelques partenaires.

Par les différentes rencontres et partenariats, Pax Christi Montréal se réjouit d’avoir contribué à :
·    relayer les appels des populations de la RDC confrontées depuis des décennies à des situations de violence et d’injustice;
·    communiquer les initiatives et les attentes des Congolais dans un processus de démocratisation pénible et sans issue;
·    éveiller, stimuler chez nous le sentiment de solidarité avec les victimes et avec les artisanes et artisans de paix en RDC, une solidarité qui pourra s’exprimer de diverses façons;
·    faire connaître « Pétronille Vaweka, médiatrice pour la paix » au moyen d’une entrevue publiée sur le site www.antennesdepaix.org à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

-          30   -

Source : Pax Christi Montréal / Antennes de paix                       antennesdepaix@gmail.com
En savoir plus : https://antennesdepaix.org/2017/03/08/petronille-vaweka-rutaya-mediatrice-pour-la-paix/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire